Articles Tagués ‘Decazeville’


« Entre le visible et l’invisible, la photo cherche les limites de la mémoire »

Médiathèque de Gardanne

Les Douches Puits Gérard Mimet locaux de la Cie KaRNaVIrES

Pôle Historique Minier Gréasque

Les 16 panneaux de l’installation

« Photographier l’invisible»

– photo par Gilbert Ceccaldi, http://asso-reev.net/dixansdehors/

– interpétation graphique : Jo, http://kazajo.fr

Publicités

Cransac les Thermes, Cransac les Mines, été 2010

Publié: 5 octobre 2010 par mines2memoire dans Accueil, Photos
Tags:,

© Gilbert Ceccaldi


© Gilbert Ceccaldi

La Découverte, Decazeville, été 2010

Publié: 4 octobre 2010 par mines2memoire dans Accueil, Photos
Tags:,

© Gilbert Ceccaldi

Musée de la Mine d’Aubin

Publié: 3 octobre 2010 par mines2memoire dans Accueil, Mémoire des mines, Musées
Tags:,

Allée du Musée 12110 Aubin
Tel :05 65 43 58 00

Site Internet: http://www.museedelamine-lucienmazars.com

Installé sur les lieux historiques de l’exploitation minière de l’ancien  » Pays Noir « , le Musée de la Mine  » Lucien Mazars  » est un véritable miroir de l’Histoire industrielle du Bassin d’Aubin Decazeville.
Créé en 1979 et entièrement réaménagé en 2000, il constitue un attrait supplémentaire pour cette région qui, aujourd’hui, remodèle entièrement son cadre de vie.


ASPIBD, Zone Industrielle du Centre, Avenue du 10 aout, 12300 Decazeville

Site Internet: http://www.aspibd.net

Crée en juin 1997, l’ASPIBD (association loi 1901) née de la volonté d’un tout petit groupe d’anciens mineurs, sidérurgistes et zingueurs, fonctionnant avec un bureau traditionnel. Le Bassin a en effet la chance et l’opportunité de pouvoir s’appuyer sur l’évocation mémoriale de trois industries. Celles du charbon, de l’acier et du zinc.

AUBIN Été 2010

Publié: 2 octobre 2010 par mines2memoire dans Accueil, Photos
Tags:,

« Avant le XIXe siècle, Aubin était un bourg agricole très étendu. En 1828, avec l’arrivée du duc Decazes, l’exploitation du charbon commence et les premiers complexes métallurgiques apparaissent. Aubin et toutes les communes du bassin allaient se transformer, la révolution industrielle était là.
Sur la commune d’Aubin on exploitait le charbon en sous-sol (galeries de mines souterraines) et à ciel ouvert (« Découvertes » de la Vaysse et de Combes).
En 1848, la société Riant Frères est fondée dans le quartier du Gua. Ce dernier est réaménagé pour accueillir les aciéries et les forges. Ainsi, entre extraction du charbon et production de fer laminé, l’économie se développe rapidement et la commune aussi. Aubin voit sa population augmenter : 2 957 habitants en 1877 pour 9 986 habitants en 1906. » Lire la suite sue le site de l’Office du Tourisme.

© Gilbert Ceccaldi